OBE sortie hors du corps

Sortie hors du corps / Préparation

Sortie hors du corps /  ma préparation, 22 mois avant mon premier rêve lucide.

 

 

Tout remonte à Janvier 2016

 

salutation au soleil
la sortie hors du corps / aide par le yoga
La salutation au soleil le matin et le soir
 
Mon deuxième enfant à 6 mois.  Aussi, je me rends plusieurs fois par semaine au yoga depuis mon accouchement. Les autres jours, je pratique le yoga sur mon tapis à la maison.
Je m’harmonise tous les jours par le chant vibratoire* ou au diapason. De plus je médite, je pratique l’ancrage, je me rends à tous les stages de Qi gong de ma région.
Cela peut paraître beaucoup… J’avais besoin de ces moments de calme et d’introspection pour tenir bon dans la vie.
À l’époque avec mon mari nous dormons peu, notre sommeil est interrompu plusieurs fois par nuit par nos deux enfants.
Il est important de savoir que mon mari est absent une nuit par semaine et que ce sera par la suite lors de cette absence que je vivrai des phénomènes particuliers. J’ai l’habitude de cela, d’ailleurs une nuit c’est assez peu par rapport à ses déplacements passés.

(*)  Au passage. Voici un petit lien vers un exercice d’harmonisation par le chant et la visualisation que je pratiquais quotidiennement à l’époque.

Toujours en janvier 2016

 

À l’époque avec mon mari nous dormons peu, notre sommeil est interrompu plusieurs fois par nuit par nos deux enfants.
Nous installons notre deuxième enfant dans sa chambre alors que jusqu’ici il dormait près de nous. Ainsi me voilà seule dans mon lit 1 nuit par semaine.
C’est à ce moment que j’ai commencé à avoir des sortes de terreurs nocturnes une fois par semaine et uniquement lorsque je dormais seule. Contrairement aux terreurs nocturnes des enfants, j’ai une parfaite mémoire au réveil de ce qui s’est passé dans la nuit.

Mes terreurs nocturnes, les prémices inconnus de la sortie hors du corps

 

les-cauchemars-et-terreurs-nocturnes
Les états vibratoires qui provoquent des hallucinations et des terreurs

 

C’est toujours pareil, j’entends des sons très bruyants lors de ces nuits en solitaire. Je pourrais les comparer aux sons que feraient deux grandes feuilles d’aluminium que l’on agiterait à côté de mes oreilles.
Puis il me semble entendre mes enfants qui pleurent derrière ce bruit parasite.
Je suis terrorisée par ce bruit et encore plus par le fait de ne pas entendre mes enfants si ils devaient avoir besoin de moi.
Parfois j’entends des musiques classiques, parfois des voix, parfois des cloches… À cela s’ajoutent des sensations, comme des ondes électriques qui viennent de loin et qui me balayent. 
Je suis vraiment terrifiée par ce qui me semble être des hallucinations auditives. Je finis à chaque fois par sortir difficilement de ma léthargie et je demande à qui voudra bien m’entendre que cela s’arrête. En général c’est efficace mais il est arrivé que cela se reproduise plusieurs fois dans la nuit.
L’allumage de la lumière est finalement le geste le plus efficace.
Je suis dans l’incompréhension totale face à ce qu’il se passe. 
J’ai échafaudé beaucoup de théories comme une montée de Kundalini… mais rien de satisfaisant.
À l’époque je suis très occupée par mon désir de me refaire une santé par des pratiques saines au quotidien (sport, alimentation, méditation etc…) 
Une fois par semaine, je vis donc ce moment comme particulièrement angoissant. J’ai l’impression d’être un petit enfant qui a besoin d’être rassuré, mon mari me manque terriblement dans ces moments.
J’envisage de dormir dans la chambre des enfants, de faire venir ma meute de chiens dans la pièce où je dors et en même temps je suis trop curieuse pour rester avec mes interrogations.
Parfois il m’arrive d’en parler mais je ne trouve pas écho à mon vécu.

Et finalement tout s’arrête pour un long moment

Juin 2016 à janvier 2017

En juin chaque année, débutent les vacances annuelles de mon mari. On a  la chance de passer 3 mois sans être séparés.
Plus aucun phénomène ne se produit quand mon mari est à la maison. Je m’interroge sur sa présence et ses absences et le lien avec ces états dont j’apprendrai le nom (états vibratoires) bien plus tard.
Je tombe durant l’été sur quelques lectures concernant le voyage astral qui m’interrogent. J’attends le moment où je serai seule de nouveau, pourtant quand la date arrive en octobre 2016, à mon grand regret il ne se passe absolument rien.
J’ai arrêté le yoga à haute dose car je suis très prise par mes consultations médiumniques en plus du reste de ma vie. 
Les mois passent tranquillement…

Début 2017

En début d’année 2017, je  commande sur un coup de tête le manuel d’Akhena* sur la sortie hors du corps.
Je reconnais alors que les phénomènes vécus sont ceux qu’on appelle couramment « des états vibratoires » ressentis juste avant la sortie hors du corps.
Je comprends tout ce qu’il m’est arrivé par le passé. Ainsi je découvre que ce phénomène effrayant peut devenir un moment merveilleux en maitrisant ses peurs.
Je suis contente d’avoir ce livre qui explique tout sur la sortie hors du corps. Seulement plus aucun phénomène ne se produit.
Je pratique quelques exercices mais j’ abandonne très rapidement, faute de succès immédiat. 

(*) Voici le lien vers le livre d’Akhena sur la sortie hors du corps Sorties hors du corps : Manuel pratique

sortie hors du corps manuel
Le manuel de sorties hors du corps par Akhena. Couverture du livre. Aide pratique et témoignages d’expérienceurs.

 


Et puis enfin, après 1 an et 3 mois sans phénomènes étrange, la sortie astrale revient sur le devant de la scène 

2 Octobre 2017

Mon mari s’absente après 3 mois de congé annuels. Ce jour-là, je suis assez fatiguée toute la journée… aussi je sors mon tapis de yoga qui prenait un peu la poussière pour réaliser quelques « salutations au soleil ».  
Et miracle, la nuit suivante, contre toute attente, un état vibratoire se manifeste et je vis mon premier rêve lucide.
décorporation
Première expérience de sortie astrale imminente!

Sortie hors du corps, voyage astral (expérience 1) 

Mon premier rêve lucide d’adulte 

3 octobre 2017

Je suis seule dans mon lit, il est 21H30, c’est très exceptionnel que je me couche à une heure raisonnable. J’ai vraiment eu une petite forme toute la journée sans explication. Courbatures, fatigue…Je me suis un peu inquiétée, j’ai commandé des vitamines sur internet et j’ai pratiqué quelques postures de Yoga pour détendre mes jambes, me réaligner.

Les enfants dorment, j’ai couché également tous les animaux. 

J’ai deux chiens de garde à l’extérieur et plusieurs autres chiens à différents endroits de la maison.

J’habite une forteresse avec plusieurs portails, des murs infranchissables, je sais que je suis en totale sécurité. Pourtant cette nuit, alors que le phénomène ne s’est pas reproduit depuis plusieurs mois, je vais vraiment passer une nuit affreuse.

Il doit être minuit passé, surement bien plus. 

 

Je me réveille paralysée de peur car j’ai entendu un grand bruit puis des pas derrière le rideau de mon lit à baldaquin. Tout de suite, j’imagine que ce sont des petits pas légers comme ceux de ma fille, alors je tente de prononcer son prénom mais c’est inutile, je suis persuadé qu’elle est partie se cacher.

 Je suis tétanisée car cela se reproduit plusieurs fois à la suite, je crois qu’on s’amuse derrière mon rideau.  Pourtant, je me rendors mais de nouveau je suis réveillée. Je suis certaine d’entendre la respiration d’un de mes chiens, pourtant je sais qu’il est dans une pièce éloignée et qu’il est impossible qu’il puisse me rejoindre.  Je ne bouge pas. 

Alors je me fais des idées noires. Je pense que des gens sont peut être entrés chez nous mais très vite je me souviens que ce serait se donner beaucoup de mal pour pas grand chose… Et que si c’était le cas j’entendrais un concert d’aboiements.

Je me rassure autant que je le peux et je pense au livre d’Akhena et à la maitrise de mon émotionnel.

Je sens des vagues de vibrations sur moi, je suis fatiguée, tellement fatiguée, je lâche prise et m’endors plutôt que de me relever et allumer une petite veilleuse comme je le faisais par le passé.

 

On me met des gifles pour me réveiller

Soudain, j’ouvre les yeux ! Je suis en train de recevoir des tapes sur les joues comme pour réveiller quelqu’un qui aurait fait un malaise, je suis dans le noir, je suis assise. Immédiatement je réalise que ma conscience s’est réveillée alors que mon corps dort.  Je sens une grande clarté d’esprit  à ce moment là. Je me dis « mais alors voilà ! Ça y est! Tu es en sortie astrale ! »  immédiatement après ce constat je pense « alors maintenant regarde ce qu’il se passe autour de toi ! » comme le font les expérienceurs des sorties en astral.

 

C’est ainsi que je sors du noir, et me voilà sur une place, dans une très belle ville. 

 

Mon mari est à côté de moi, nous sommes heureux et nous nous prenons par la main. À ce moment là, je me souviens que dans le livre d’Akhena (que je n’ai pas lu en entier) un voyageur astral explique qu’il ne marchait pas mais glissait lorsqu’il s’est réveillé au cours d’un rêve.  Alors je décide de regarder mes pieds pour vérifier que je glisse. Je vois instantanément mes pieds, ils marchent légèrement, je mets un pied devant l’autre comme si je marchais sur l’eau,  je ne sens pas le sol mais je vois de belles dalles en pierre et surtout je constate que j’ai aussi des bottes plates, des cuissardes noires avec un bout effilé, je suis très élégante et porte une gabardine grise. 

 

Je pense alors qu’il faudra que j’appelle mon mari le lendemain pour savoir si il se souvient de ce moment ensemble tout en restant consciente que sa réponse serait surement négative. Nous rions beaucoup et il y a énormément de monde sur cette place.  J’aperçois un homme plus agé avec un chapeau et une parka à la fois chic et sobre. Je me dis que je devrais tout de suite envisager de trouver quelque chose à faire. Alors je propose à mon mari de voler.

 Nous nous élevons seulement à un petit mètre du sol et nous voici un peu dérangés de marcher au niveau des épaules et des têtes de la foule. Je commence à penser au temps, je me dis que c’est long, que je ne sais plus quoi faire.  Vraisemblablement, je n’ai aucun but alors je regarde un arbre vert qui reflète la lumière dans ses feuilles et me rendors. Je finirais ma nuit dans des rêves non lucides. 

 

À mon réveil

Je suis réveillée à 5 heures du matin par ma toute petite fille.  Elle pleure alors je me lève et je file comme une flèche pour la retrouver.  Je constate que je suis dans une forme olympique !

 

sortie astrale
Moi après un rêve lucide

 

Pendant que je la lange, je me souviens de tout, je suis très excitée et je ne me rendormirai pas avant 7 H 00.

Joint par téléphone dans la matinée, mon mari s’est rappelé avoir visité une ville mais ne se souvient pas de ma présence dans son rêve. Il sait qu’on lui a donné l’opportunité de revoir un lieu où il était allé étant enfant et que cela lui a fait très plaisir. 
Je passe les jours suivants à me remémorer les événements et à lire des témoignages. Aussi je prends des informations sur Internet au cas où l’opportunité se représenterait de faire une nouvelle sortie astrale consciente.

 
Je suis maintenant presque convaincue qu’une aide extérieure s’est chargée de me réveiller de la manière la moins subtile qui soit, en me tapant les joues (Gratitude envers elle).

 

Journal de gratitude
Le journal de gratitude

 La suite de mes expériences c’est par ici : Le jour où je suis sortie de mon corps puis levée de mon lit