sortir de son corps physique

Voyage Astral / Le jour où je suis sortie de mon corps puis levée de mon lit.

Voyage Astral, le jour où j’ai quitté mon corps  

 

 

 

Précédemment 

Pour rappel, il y a une semaine,  après un état vibratoire considéré comme déclencheur d’une sortie hors du corps (que j’ai mené laborieusement car j’étais à chaque fois effrayée) ma conscience s’est éveillée au cours d’un endormissement me portant vers un agréable rêve sur lequel j’ai pu avoir un certain contrôle. Je raconte mon rêve lucide dans cet article

 

Le jour où j’ai quitté mon corps  

À la suite de cette expérience de rêve lucide, j’ai eu une semaine pour faire le plein d’informations, ressortant mon “manuel pratique écrit par Akhena – Sortie hors du corps, “, écoutant des témoignages de Marc-Auburn, Denis d’Orion entre autres …

J’ai également trouvé beaucoup d’aide et de réponses dans le livre audio “Voyage au delà du corps de William Buhlman”


J’étais fin prête pour vivre une deuxième expérience et cette fois-ci avec la résolution de ne plus donner vie à mes angoisses, mes peurs au cours de l’état vibratoire car cela débouche habituellement sur un avortement prématuré de l’expérience.


Il est 22h, je vais dormir seule cette nuit là. 

Je prépare la maison pour être au calme puis je me couche avec la conviction que je vais faire une sortie astrale en bonne et due forme. 

Une fois au lit, je décide de lire quelques pages du livre d’Akhena pour finir ma journée sur une note liée à mon objectif.

Je coupe les lumières à 22H30.

Première partie de la nuit, je dors paisiblement pendant plusieurs heures.

Je pense que minuit est passé largement quand je suis réveillée par l’état vibratoire comme à chaque fois.

Je sens des vagues de frissons qui viennent caresser mon épaule droite mais qui viennent de bien plus loin. Elles avancent de plus en plus sur mon corps comme une marrée montante.

J’entends des sons, je crois entendre mes deux enfants hurler  “maman il y a un problème !!”. J’ai un instant d’hésitation et je me dis que ce sont encore des hallucinations auditives, les hurlements disparaissent presque instantanément. Je reste fixée sur les conseils reçus cette semaine, surtout ceux d’Akhena et William Buhlman. Je ne bouge pas et j’accepte les sensations.

A ce moment, les frissons ont commencé à être agréables et tout s’est passé très vite.

je crois m’endormir quelques secondes dans cette énergie pétillante puis m’a conscience refait surface. A ce moment je suis toujours couchée et je vais tenter de lever mon corps astral de mon corps physique. Je me suis préparée à cela par le passé, au cours de méditation qui n’ont jamais abouties sur un quelconque voyage astral… Alors puisque qu’il me semble que mon corps dort mais pas ma conscience, je me lance et je fais un petit effort pour venir m’assoir au bout du lit. Je me demande si je suis sous forme physique ou astrale. 

J’avais bien retenu au cours de ma semaine d’apprentissage qu’il y avait des tests à faire pour vérifier si l’on se trouve en état astral ou physique. 

Je me suis donc bouchée le nez tout en marchant vers la cuisine. À ce moment là je constate que je respire sans difficulté alors que quand je fais cela à l’état de veille, évidement, ça coince!

J’arrive (avec toujours un doute) devant la porte de la cuisine et je la franchie sans m’en apercevoir. 

À ce moment là, j’ai la certitude et la joie de m’affirmer “Bon là je crois que c’est bon, je dois être en train de faire une sortie astrale !!!!!!!” (il faut beaucoup moins de temps pour se le dire que pour l’écrire) 


Pendant cette semaine d’apprentissages théoriques entre mon rêve lucide et cette nuit j’ai appris qu’il fallait se fixer des objectifs avant de faire une sortie astrale. 

J’ai beaucoup hésité et j’avais finalement choisi de sortir dans mon jardin avec l’idée de rencontrer le gardien de ma maison, éventuellement voir ma maison avec plus de détails et un autre “oeil”.


Seulement, une fois dans ma cuisine j’ai pensé au jardin, et j’ai eu une vision du jardin dans le noir de la nuit, ce n’était pas engageant, j’ai renoncé. 

Ensuite, j’ai pensé à mon mari qui dormait à l’extérieur et j’ai imaginé (ou peut-être me suis-je déplacée une fraction de seconde ?) son appartement plongé dans le noir avec une silhouette dormant sous sa couette. Cela n’avait que peu d’intérêt.

Je suis désœuvrée dans ma cuisine sans objectif… Je veux ramener quelque chose de ma sortie astrale, mais je ne sais pas quoi. Tout va très vite, bien plus que de le raconter.


Je décide de me rendre à l’étage de notre maison, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs nous ne l’habitons pas, et je passe directement par le plafond.

Je vois la structure très rapidement de ce que je transperce et surtout les cartons qui se trouvent entreposés juste au-dessus de l’endroit ou j’étais stationnée dans la cuisine avant de m’élever.

Ensuite, je constate que l’étage correspond bien à ce qu’il est dans la réalité. 

Je commence à cafouiller.  Je me vois passer des étages à l’infini. Ils sont toujours les mêmes alors que la maison à 1 étage et des combles. Ce n’est plus logique et je m’en aperçois.Du coup, je me réveille dans mon lit à l’instant même ou je me suis rendu compte du bug.

Mon réveil


Je suis dans mon lit et je fais tout de suite la synthèse de ce qui s’est passé. Premièrement j’ai encore une fois manqué d’objectifs et deuxièmement j’ai dû manquer d’énergie, j’ai donc réintégré mon corps physique.

Mes études de la semaine me permettent de faire le diagnostic rapide.


Je décide que je repartir immédiatement ! (oui je suis comme ça 🙂 )

Et une vague vibratoire répond à ma demande. 

Une nouvelle fois, je me laisse aller mais cette fois-ci je ne sortirais pas mon corps. 

Je vois des lumières, des dessins devant moi mais je n’arrive pas à obtenir plus de clarté. Il y a comme un voile qui ne se déchire pas complètement devant ma vue.

Aussi je me réveille encore une fois.

Je décide d’y retourner (Oui je ne lâche rien).

Et encore une fois je sens des vibrations, mais je ne  me lèverais pas.  Bref, je sens que je n’ai pas suffisamment d’énergie pour cela. 

Je suis dans le noir et pendant quelques instants j’entends une voix jeune et masculine me lire ou réciter quelque chose d’important. C’est embêtant car je n’ai pas retenu. Puis je sombre dans le sommeil et les rêves.

C’est la fin de l’expérience


Je me réveille à 5H du matin et comme les autres fois, je suis en pleine forme!

retrouver la forme grâce aux sorties astrales
Moi après mes sorties astrales.